MENU

Une séance photo famille mère et fille

Aujourd’hui je veux vous partager un projet qui me tient énormément à coeur. Un bout d’histoire de Naïs et de sa maman Carole. Une séance photo famille mère et fille.

J’ai rencontré Nais par le biais de la photographie. Elle vit en Allemagne et elle est mannequin à son compte. Nous collaborons souvent ensemble. Naïs m’inspire beaucoup. De par sa beauté, mais aussi parce que j’adore ce qu’elle dégage quand elle s’exprime, c’est un bout de femme adorable.

Quelques jours avant Noël, j’ai reçu un message de Naïs me disant qu’elle aimerait que je capture des instants d’elle et de sa maman qui est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Cela m’a énormément touché. Mon arrière grand-mère était atteinte par cette maladie, je ne la connaissais pas beaucoup, mais je sais à quel point ma famille en a souffert.

Réaliser cette séance pour Naïs, c’était une évidence. Elle et sa maman ont toujours été complice. « Ma meilleure amie » comme elle le dit. « Notre relation est si intense et fusionnelle ». Naïs lui raconte tout. Ses doutes, ses peurs, ses rêves…

Pour la petite histoire… Carole à 60 ans. Elle est née en 1960 en Normandie et a vécu dans le sud de la France. C’est une femme chaleureuse, souriante, drôle, bavarde, qui croque la vie a pleines dents ! Elle a rencontré son mari pendant un voyage au Maroc quand elle faisait de l’auto stop. Comme dans chaque vie de couple, la vie n’a pas toujours était simple. Cette musique symbolise ce souvenir.

Quand Carole est tombée enceinte du frère de Naïs, elle a été licencié de son travail. Une période très compliquée, elle va alors enchainer plusieurs nouveaux postes de travail et passer de nombreux concours. Ce qui l’a beaucoup fatiguée et amenée à faire une dépression. Les mois passent et Carole a du mal à se souvenirs de choses, des gens… Carole se référence à cette musique.

Naïs peut compter énormément sur le soutien de son chéri qui va l’épauler dans cette douloureuse et étrange période. Ensemble, ils se mettent à chercher ce qui ne va pas. Un peu plus tard, le bilan tombe. Carole est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Les années défilent et la maladie aussi. Pour Naïs, c’est un énorme changement. Elle m’explique que c’est comme si elles avaient inversé les rôles. Qu’elle devenait la maman de… sa maman. Aujourd’hui Carole ne peut plus conduire, elle venait très souvent chercher sa fille après les cours pour aller manger ensemble, c’était un rituel mère et fille, pour discuter et se confier.

Naïs, me raconte : « Un jour, lorsque je rentrais de Paris, j’ai aperçu une maman et sa fille dans le métro, elles avaient l’air si complices et si heureuses ensemble toutes les deux, la fille avait la tête posée sur sa maman, j’avais envie de pleurer de tristesse et de bonheur de voir comme une relation mère fille est tellement merveilleuse…

Je me répète tous les jours, de garder la tête sur les épaules. De prendre les choses avec le sourire et légèreté. De rester positive dans tout chemin que l’on entreprend ou qui a été prit. Même si c’est très triste, je me suis sentie si soulagée de pouvoir mettre un mot sur ce qui n’allait pas. Je peux enfin la prendre dans mes bras, la serrer contre moi, parce que je sais ce qu’il lui arrive et je n’ai plus peur. On peut enfin profiter et avancer dans la vie. Comme dirait Carole « avec une orange, tout s’arrange » cette citation est drôle et me donne le sourire.

J’ai peur et je redoute ce jour où ma maman ne me reconnaîtra peut être plus, j’aimerais tant, qu’elle découvre mes futurs enfants… C’est pour cela que je veux profiter au maximum des moments passés ensemble. J’ai l’impression que la famille, est parfois quelque chose à laquelle on ne donne pas assez d’importance. Avec le temps, j’ai appris qu’il faut prendre confiance que les personnes qui nous entourent sont importantes. Il faut penser à les remercier car ils ne sont pas éternel…

« C’est par ces photos là, que l’on a faites avec toi Lucile, que je peux garder en mémoire, ce moment de joie, de complicité, de rire et la beauté de ma maman. Pour moi, pour ma famille et pour mes futurs enfants.”

FERMER LE MENU